Girly Road Trip – Jour 2 : Valencia

“SuperPouuuuule !”

Tel fut le cri qui parvint à me sortir du sommeil… à 10h. Bah oui, j’avais oublié de mettre mon réveil. Superboulet.

Journée chargée pour Wonderbunny, SuperPoule, SexySax et l’Hidalgo aux yeux bleus. Mes aïeux, quel accueil !

Constat : Qu’est-ce que ça caille ici ! 11 degrés ressentis 8 à cause du vent. Wonderbunny avait fait péter la petite robe… elle a dû retourner enfiler un pantalon.

Petit déj chez les parents de l’Hidalgo aux yeux bleus (qui tient incontestablement ces derniers du regard cristallin de sa maman). Au menu : buñuelos (beignets traditionnels à la prune) et gâteau, avec chocolat chaud maison. MIAM de chez miam.

Buñuelos

Gâteau à l’effigie de la tour de Jérica


Après la cueillette d’agrumes odoriférantes qui ravirent Wonderbunny, petite visite guidée de Jérica et de sa tour Mudéjar. Mi maure, mi chrétienne ; en plus d’être mignonne, elle offre un joli point de vue sur les alentours.


Ensuite, nous avons eu droit à une visite guidée de Valencia : sa place du taureau, sa Gare du Nord (qui est centrale, mais on n’a pas peur des paradoxes, nous les Bruxellois), son Hôtel de Ville, sa poste, sa place de la Reine, sa Cathédrale, sa place de la Vierge, sa place ronde, son marché couvert, le marché au poisson-laine (il y a eu débat).


On a même vu des falleras :


Après tout ça, on a eu droit à LA VRAIE PAELLA. Pas avec des fruits de mer, mécréants ! La Vraie Paella du papa de SexySax, avec du poulet et du lapin et des escargots et des haricots et PAS de fruits de mer, on a dit (mais du citron) ! À manger directement dans la casserole, si tu veux être un vrai. Moi qui suis une chochotte, j’ai quand même pris une assiette.


On a même appris des gros mots en espagnol. SexySax, increvable, faisait la traduction – je comprends un mot sur 50, et je sais en dire 3 – c’est raide pour tenir la conversation.

Après des fraises en dessert (mûres, et tout ! En avril !), et du Champagne et des truffes au chocolat (quel accueil décidément), nous voilà repartis pour de nouvelles aventures : le parc naturel de l’Albufera. Petite promenade en bateau à la découverte de la faune et de la flore peuplant le lac ainsi que les barracas qui le jouxtent.


J’ai eu pendant cette promenade sur ce gigantesque lac une pensée émue pour le Fabuleux Amoureux, qui serait décédé d’angoisse à la perspective d’être le repas de milliers de moustiques, locataires des environs (le lecteur assidu se rappelle d’épisodes anthologiques au Québec).

Après un petit détour par la plage… tiens tiens, on n’aurait pas un petit creux ? Non ! Et bien tant pis, on va quand même manger ! 

Il faut bien qu’on aille goûter la Horchata chez Daniel, à Alboraya ! So typique !

La Horchata ne ressemble à rien d’autre. On y trempe des fartons (gâteaux légers, ici à gauche), c’est frais, c’est bon.


Objectif atteint : + 2 kilos chacune !

À 21h30, un miracle s’est produit : SexySax semblait fatiguée ! On a pu donc déclarer la clôture de la journée, et rester sur la déconstruction de deux idées reçues :

1. Il ne fait pas SI chaud que ça (étudiante, étudiant, si tu me lis : sache que je ne te laisserai plus grogner sur la météo)

2. Au grand dam de Wonderbunny, “la siesta” est une légende.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s