Road trip de meufs – jour 4 : Almeria – Nerja

On avait raté bien plus qu’on ne le pensait la veille : on devait  voir Xabia, la  Playa del los muertos, la Playazo de Rodalquilar, San José et la playa de los genoveses (sur les conseils de ma délicieuse étudiante andalouse), et ben on a tout raté.

SuperPoule et Wonderbunny seraient-elles femmes à se lamenter ? Point du tout, mon ami ! L’Andalousie regorge de trésors ; il en reste pour nous.

Le matin, nous avons visité la cathédrale de l’Incarnation d’Almeria ; elle a l’air d’un édifice arabe, mais pas la chanson : à l’intérieur, c’est la fête du christianisme. Dorures, retables, martyrs et tutti quanti. L’audioguide lui-même est catho comme pas deux, et y va à grand renfort d’adjectifs élogieux envers “Notre Sauveur Jésus Christ”, “Le vénérable évêché” et “Notre sainteté mort en martyr” (Athée, sois-en averti, et munis-toi de ton sac à vomi). À part ça, c’était à voir, parce que c’est beau et paisible.


Après une petite grimpette (et une glace pour Wonderbunny), on est arrivées à la forteresse, l’Alcazaba d’Almeria. Un point de vue incroyable, des jardins luxuriants. 



Tout ça pour pas un balle. 

Nous avons repris la route avec l’intention ferme de ne plus rater les quelques derniers conseils de ma délicieuse étudiante andalouse : la playa de las Alberquillas et Nerja.

Là, j’ai compris que tout l’intérêt de ce voyage résidait aussi dans le trajet : à perte de vue s’étendaient des serres. Cette vague blanche s’accrochait aux montagnes, se jetait dans la Méditerranée, se parsemant parfois en d’improbables endroits, sur flan de massif ou entre des roches. 


Et nous de serpenter entre montagnes et serres, sous des tunnels, sur des viaducs.

Nous vîmes la playa de las Alberquillas.


En regagnant El Carosse avec la ferme intention de trouver où se sustenter, nous entendîmes un “tuuuut” significatif : nous étions sur la réserve. À Nerja, après un petit détour ( on aime bien ça, nous ), on a enfin trouvé une station service… mais pas la manière d’ouvrir la jauge. Nous étions là, à deux, en train d’essayer de tourner dans un sens, puis dans un autre, d’appuyer sur un bouton, de regarder en dessus, en dessous. Deux bécasses. 

– Ben y a pas un manuel ?

– J’sais pas, c’est bizarre quand même ! Pourquoi ça marche pas ?

– T’as essayé de tirer là ?

Au bout d’un moment, le vendeur est sorti (on bloquait une pompe pour rien) et nous a délivrées… en tournant. Oui, dans le sens normal. Oui, c’est tout. 

Ensuite, on a choisi un restau sur le bord de mer, où on mange mal (peu, même : Wonderbunny avait trois pauvres sardines) et trop cher : plaisir de touriste. 

Puis j’ai réservé une chambre avec vue sur mer :

“Vue sur mer” lol


Ben quoi ? Si on se met sur la pointe des pieds et qu’on penche bien la tête, on voit la mer, non ?

Il faisait beau et chaud et la plage était là. Avec la mer et tout. Je peux me la péter : JE ME SUIS BAIGNÉE ! (Sans vouloir balancer, Wonderbunny est presque allée jusqu’à se baigner. Mais pas tout à fait. Mais elle a mangé une glace.).

C’est mignon, Nerja. Ses petites ruelles, ses placettes, son “Balcon du Monde” (selon la maman de SexySax. Balcon de l’Europe pour les autres), ses boutiques.


On a flâné, Wonderbunny a pris une glace (et alors ?), on a siroté un cocktail en terrasse… et enfin, commis un triple sacrilège : on a mangé une Paella aux fruits de mer (= sacrilège numéro 1 : n’importe quoi, SuperPoule !) pas à Valence (= sacrilège numéro 2) le soir (= sacrilège numéro 3 : la Paella se mange le MIDI, comme me l’a rappelé vertement SexySax).

La Paella du papa de SexySax est au moins 1000 fois meilleure. On le sait maintenant !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s