Le voyage de SuperPoule et Wonderbunny – Jour 5 : Nerja – Grenade

On est montées. Puis on est descendues. Puis on est remontées. Puis redescendues. En voiture, à pied. Dans les Alpujarras, à Grenade. 

Après une nuit dans notre “chambre avec vue” à l’Hostal Marizul, on a repris El Carosse pour se perdre dans la Sierra Nevada. 

De lacets en épingles à cheveux, entourées de grandioses massifs (avec petit détour et manœuvres douloureuses à Ogiva – parce que nous, les détours, on kiffe), on arrive à Pampaneiria, village blanc et maure, charmant.


Après des “pastria” au goût prononcé de carton (encore un must de touriste), motivées comme pas permis, nous nous engageons sur un sentier pédestre. 

Nous sommes les randonneuses les mieux équipées d’Andalousie ; admirez plutôt nos chaussures de marche (Papa, si tu nous avais vues !).


On partait pour une petite heure de promenade. Cette dernière s’avérait très raide. Nous rejoignons le premier village, Bubiòn, puis le second, Capileira, où nous déjeunons (ou dînons – selon votre coin de la francophonie ; il était 13h, quoi). 
WonderBunny eut l’audace et le courage de goûter la spécialité locale : du cochon (lomo), du cochon (boudin), du cochon (saucisse), oeuf et patates (3 vegans sont morts à la lecture de ces lignes. RIP).

Alpajarreña

SuperPoule a mangé une ratatouille, cette petite joueuse.
Ensuite, on a entrepris de redescendre. Hélas, le village est un véritable labyrinthe et les sentiers sont peu balisés. 


Qu’à cela ne tienne, marchons où notre destin nous entraîne !

En l’occurrence il nous entraîna dans un cul de sac au milieu de nulle part (mais suffisamment en bas d’une côte pour qu’on manque d’envie de faire demi-tour). C’est là que nous trouva un gentil hippie British-Chilien qui nous accompagna jusqu’à un autre sentier, non sans nous faire passer par sa propriété privée-bohème où se trouvaient, pêle-mêle, deux chevaux sauvages blancs andalous , un Danois chapeauté nommé Martin, deux maisonnettes en pierre, un transistor hurlant à la “revoluciòn”, et un bâton, qu’il donna à WonderBunny pour accompagner sa marche.

Le hippie sauveur


Ça n’allait pas si mal, mais les pentes étaient raides… et nous perdîmes de nouveau les précieuses balises. 

Avis de recherche : si vous trouvez cette balise, signalez-le nous immédiatement !


A un moment, nous nous sommes retrouvées face à un grillage. Nous venions de nouveau de grimper pendant 10 minutes… alors plutôt que de faire demi-tour, nous avons franchi le grillage et avons continué vaille que vaille sur un chemin qui n’en était plus un et dont l’unique trace de vie était constituée de crottin de cheval.

WonderBunny n’en menait pas large, avec ses petites chaussures et son bâton. Après 1000 montées – descentes, nous avons enfin retrouvé une balise (pas celle qu’on suivait, mais on était quand même rassurées), puis un pont, et enfin notre point d’arrivée.

Encore 1h15 de virages montagneux dans El Carosse, et nous sommes arrivées à Grenade. Bouchons, circulation tendue, petites rues piétonnes. Pas facile en voiture : on fait des détours (atterrir dans un parking involontairement : check), tant et si bien qu’on se retrouve à rouler sur une avenue très fréquentée des bus et taxis… très ? Ou plutôt… exclusivement ! C’était une voie réservée ! Raaaah ! El Carosse au milieu et cette impression tenace que le monde entier me regarde et me juge. 

Là, j’ai commencé à trouver que les épreuves de conduite, il était temps d’en finir.


Lorsque finalement douchées et changées, nous dégustions sangria et tapas pour 2€ dans un bar sans prétention, tout allait mieux.


Suite à quoi, on est montées montées montées (qui c’est qui y en a marre ? C’est pas nous !), pour tomber sur l’Alhambra illuminé.


En redescendant, on a trouvé un restaurant médiocre qui servait encore. Apparemment, les patrons avaient engagé un copain qui avait fait un Erasmus en France  pour traduire leur menu. Attention, perles :


J’ai pris le “poussin au curry”.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s